Entre Bali et Flores

Publié le par Ophelie

 

Arrivée tardive à Bali, où je partage un taxi avec trois autres voyageurs pour la ville principale, Kuta. Sur place, pas de surprises : Kuta n’a pas changé en trois ans, et exhibe toujours fièrement ses Mc Donald’s, Starbucks et autres enseignes typiques, ses bars à filles et ses Australiens torse-nu, imbibés d’alcool. Ce qui a changé en revanche, c’est les prix qui se sont drastiquement envolés, et au bout d’une dizaine d’hôtel qui me demande un jour de budget pour une seule nuit, j’abandonne et me rabat sur quelque chose de raisonnable, mais loin des losmen charmants trouvés la dernière fois à Bali. Le lendemain, c’est journée récupération, acquisition d’un guide de voyage, et mise à jour du blog, et je m’organise pour quitter Kuta le plus rapidement possible.

Le jour suivant, je pars pour les îles Gili, petits bouts de paradis au dessus de l’île voisine, Lombok. Allant à l’économie, j’ai opté pour l’option longue : bus, ferry, bemo, bateau, avec un départ de Kuta à 6 heures du matin, et une arrivée prévue en milieu de journée. Mais un trajet à l’indonésienne, c’est jamais aussi rapide que prévu : attente de trois heures et demie entre le bus et le ferry, deux Indonesie 5236heures de ferry de plus que ce qui était annoncé, une heure d’attente sur le port de Bangsal, et c’est en début de soirée que nous arrivons à Gili Trawangan tels des boat people, entassés sur un bateau sans lumières, priant pour ne pas être renversés par une vague plus grosse que les autres. Sur le trajet, j’ai rencontré Rose et Pierre, un couple d’Ardéchois, et nous partons ensemble à la recherche d’une chambre, et la nuit étant maintenant bien tombée, on est un peu à la merci des rabatteurs. On trouve finalement des chambres sympas à un prix raisonnable pour deux, bien trop chères pour moi toute seule, mais l’accueil qu’on y reçoit compense ce petit désagrément. Premiers fruits de mer indonésiens partagés avec mes compagnons et première bonne nuit depuis que j’ai quitté la Thaïlande. Le lendemain, c’est bronzette sur un bout isolé de l’île, lecture et repos, je retrouve le programme harassant de Koh Tao. En chemin, j’ai rencontré Cyril et Christine, un couple belge, qui nous ont rejoints dans notre losmen, et nous avons maintenant notre petit bout de jardin 100% francophone. Christine, Cyril et moi avons le même programme pour les prochains jours, soit rallier Flores depuis Lombok en bateau et bookons ensemble une croisière de quatre jours. Le dernier jour aux Gilis sera rythmé par les discussions avec Pierre et Rose, les baignades dans la mer bleue turquoise, et les séances photos sur la plage, pour se terminer autour d’un excellent repas de crevettes « à la Trawangan » arrosé d’un Mojito. Puis c’est le moment de quitter, avec grands regrets, Pierre et Rose qui ont été une de ses belles rencontres qui tombe au bon moment dans un voyage. Merci, merci à vous deux, et bon retour en France, en espérant vous recroiser un de ces jours !

Et c’est parti pour quatre jours de « croisière » entre Lombok et Flores, avec au programme snorkelling, baignade, pêche, et arrêts sur des plages désertiques ou sur des îles peuplées de bêtes dangereuses. La couleur a été annoncée, le confort est rudimentaire, ce sera nuit sur le pont et quatre jours sans eau courante. La journée commence par un transfert sur Lombok, puis une traversée de l’île en minibus, jusqu’à Labuhan Lombok, là où nous découvrons le bateau, qui est effectivement dépourvu de tout confort. Nous embarquons en milieu d’après-midi et faisons tous connaissance : nous serons onze sur le bateau, un couple quebeco-allemand, un couple d’Anglais, un couple de Russes, une Allemande et une Chilienne, auxquels s’ajoute notre équipe de trois. Nous quittons Lombok, et découvrons un des aspects du bateau dont on ne nous a pas parlé : le bruit du moteur. C’est assez infernal, et on apprend qu’on va devoir faire avec beaucoup plus qu’on le Indonesie 5303pensait. La première soirée se passe à l’arrêt, sous les étoiles, à partager les différentes boissons amenées sur le bateau, avant de rejoindre nos matelas installés sur le pont, juste au dessus du moteur. On nous annonce un redémarrage à quatre heures du matin, mais c’est finalement à deux heures que le moteur se remet en route, et c’est bercés par un bruit atroce que nous tentons tant bien que mal de finir la nuit. Nous arrivons dans la matinée sur une petite île déserte, où notre guide nous accompagne jusqu’à une cascade où nous allons avoir accès pour la seule fois du trajet à de l’eau douce : c’est donc séquence Tahiti douche pour tout le monde. Puis nous repartons vers une deuxième petite île où nous nous arrêtons pour aller admirer un lac salé et faire un peu de snorkelling : ça promet pour mes prochaines plongées, les fonds marins sont absolument magnifiques. Et c’est reparti pour dix-neuf heures de navigation sans interruption, et nous passons la nuit qui va avec un moteur indonésien lancé à pleine puissance, et une mer démontée. Troisième jour, nous approchons des côtes de Flores, et au programme de la journée, ce sera arrêt snorkeling, toujours aussi apprécié, puis petite ballade sur l’île de Komodo, où nous rencontrons nos premiers dragons. Ils sont peu nombreux et plutôt endormis autour des bungalows des rangers, et nous apprenons qu’ils sont nourris pour qu’ils restent dans le coin et que les touristes soient sûrs d’en voir un ou deux. Un peu déçus, nous remontons dans le bateau, et naviguons vers une baie où nous passerons la nuit à l’arrêt (ouf !). Là, nous ferons une tentative pour pêcher notre repas du soir, mais la seule prise est celle de Cyril, qui a au bout de sa ligne un poisson si petit que nous l’utiliserons en vain comma appât. Le lendemain, nous sommes réveillés tôt par le bruit du moteur, et atteignons Rinca, la deuxième île sur laquelle on peut voir les dragons de Komodo. Et là, c’est satisfaction garantie : ils sont déjà une petite dizaine autour des bungalows, et notre ranger nous certifie que ceux-là ne sont pas nourris par l’homme, et nous allons en croiser encore pas mal durant notre petit tour sur l’île, en mouvement cette fois. Sacrées petites bêtes, qui peuvent nous Indonesie 5350tuer grâce à une simple morsure… On apprend quelques autres détails charmants sur eux : ils sont cannibales, et pour ne pas se faire dévorer par leurs parents, les petits vivent dans les arbres pendant deux ans, ils peuvent nager jusqu’à cinq cent mètres en mer, et suivent leur proie pendant des jours après l’avoir mordue, la regardant mourir lentement… Charmés par les bébêtes, nous remontons sur notre bateau, filons vers une autre petite plage isolée pour une dernière baignade au large, et atteignons finalement Luabanbajo Flores. Bizarrement, malgré ce qui était prévu, personne ne veut dîner et passer la dernière nuit sur le bateau, et je partage une chambre avec Maria et Tina, les deux autres filles seules du bateau. Nous nous retrouvons tous pour dîner le soir même dans un de ces restaurants pour touristes qui fait tout sauf de la nourriture locale, et nous avalons pizzas et hamburgers après un régime 100% indonésien de nasi goreng pendant trois jours et demi.

DSCN5092Le lendemain, au programme, c’est plongée : en compagnie de Michelle et Peter, le couple d’Anglais, et d’Alex, un Français, nous partons pour deux des plus beaux sites de la région, à classer, à ce qu’on dit, parmi les meilleurs au monde. Et c’est vrai que sous l’eau, c’est magique…

 Pour les fans de plongée, je mets une petite photo. Bon, c’est pas de très bonne qualité, mais je sais que ça en fera rêver certains : Fab évidemment, Axelle, Anne-Cha, Tristan, Marie, Sylvain, Emilie, Romain, et tous les autres qui ont un bout de grand bleu dans un petit coin de leur tête…Nous rentrons sur Flores la tête pleine d’images de poissons et de coraux hallucinants. Le soir, nous nous retrouvons pour assister à un événement attendu dans le monde entier : la cérémonie d’ouverture de la coupe du monde de football. En Indonésie, ils sont complètement fans, et les deux bars de la ville qui ont des écrans géants sont ouverts toute la nuit, et les locaux y sont aussi présents que les Indonesie 5519touristes. La France joue, mais avec le décalage horaire, le match est à deux heures du matin, ce qui est peu compatible avec les deux autres plongées prévues le lendemain, même si Alex, lui, tentera le combo… J’aurai donc les échos du peu glorieux premier match dès le lendemain matin par le réceptionniste de l’hôtel. Les deux plongées suivantes sont encore une fois exceptionnelles : requins, murènes, napoléons, rascasses, carangues, barracudas, au milieu de coraux aux couleurs psychédéliques, les photos ne rendent pas le dixième de ce que j’ai vu sous l’eau pendant ces deux jours. Et encore une fois, soirée dans un bar devant les matchs de foot avec mes compagnons de plongée.


Et si je veux voir de Flores autre chose que des poissons et un écran géant, il faut que je continue ma route sans trop traîner, donc dès demain, c’est le départ pour la prochaine étape, Ruteng.


Je termine en faisant une spéciale dédicace à Cyril et Christine avec qui j’ai partagé pas mal de bons moments ces derniers jours. A quand vous voulez en France ! 



 

 

Publié dans Indonésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cyril et Christine 22/07/2010 18:47



coucou Ophélie,


après un mois de retour en belgique, je prends enfin le temps de lire ton blog et tes aventures ici et ailleurs. Je frisonne rien qu'à lire tes commentaires qui me ravivent un tas de souvenirs,
de bruits, d'odeurs et de nasigoreng. Putain qu'est ce qu'on était bien là-bas entouré de ses paysages magnifiques qu'on voit à Uhuaia!


Ton voyage est terminé ou se termine avec bcp de joie de retrouver les tiens mais aussi je suppose un peu de nostalgie de se dire que ton année est déjà terminée. J'espère que tu te portes bien
et n'oublié pas que vous êtes tous les deux attendus à Bruxelles, super ville pour un citytrip avec deux supers guides...


gros bisous de nous deux et à bientôt



Ophelie 24/07/2010 05:53



Hey les Bruxellois! Ca fait plaisir d'avoir des nouvelles, J-4, la fin approche... Final en beauté, je mets à jour dès que possible. Votre évocation du nasi goreng me mettrait presque l'eau à la
bouche... quoi que, finalement, non...


L'invitation est valable dans les deux sens, on vous attend quand vous voulez pour un trip à la montagne, et on viendra vous voir dès que possible.


A très bientôt sous les cieux européens. Biz à tous les 2



tatie lilie chérie et tantouze annie et l oncle lucet 17/07/2010 19:40



pensons bien a vous tous passez de super vacances tous ensemble a tres bientot sous le soleil de la vendee gros bisous de nous tous


 



Ophelie 24/07/2010 05:49



Gros bisous à vous aussi... La fin approche doucement, on remonte vers la civilisation...



Jean-Jacques 22/06/2010 13:32



Bonjour Ophélie,


Nous venons de rentrer d'Arcachon où nous avons passé un bon moment avec Marie Christine & Jean Michel malgré un climat difficile cette année, histoire d'attendre notre prochain voyage 
sur amérique du Nord et du Sud afin de prendre ton relais mais sans blog cette fois !


Nous suivons toujours régulièrement ton récit, si bien illustré, et te souhaitons bonne continuation.


Grosses bises de Jean-Jacques & Patricia.



Ophelie 23/06/2010 13:50



Eyh! Ca fait plaisir d'avoir des nouvelles! J'ai su que le climat n'est pas clément pour vous, j'espère que vous en avez profité quand même...


J'espère que vous aimerez autant le Pérou que moi, j'aurais aimé pouvoir venir, mais le retour est trop proche...


A très bientôt, et des biz à vous tous.



tatie lilie chérie 21/06/2010 09:34



ccou ophélie un ptit message pour te dire qu on ne t'oublie pas ! On se réjouit de ton retour prochain : dans un mois tu ne seras pas loin du but ! le temps passe trés vite malgré ts les soucis
!!!! J ai eu qqs nouvelles par fabien hier donc je sais que ds 11 jours il te rejoint . Pour ns tjrs la meme rangaine !!!! et crois moi ce n est ps tjrs facile...... re chimio vendredi souhaitons
que ça se passe aussi bien que la derniere . autrement le soleil est revenu sur la vendée depuis hier normal aujourd hui ç est l été !!! malgré tout il faisait 6° ce matin a 6h donc ce n est
encore pas le top !!! tes photos sont magnifiques mais je ne pense pas avoir pu approcher les grosses bebettes quel horreur !!! de gros bisoux de ns 2 et des cousis



Ophelie 23/06/2010 13:48



Salut ma tatie! Je pense bien à vous! Et oui, encore un mois, et un peu moins de deux avant que je ne vienne vous faire une petite visite! J'ai hâte! Embrasse bien Papy pour moi, j'avoue que je
suis fainéante pour les cartes postales, mais ça ne m'empêche pas de pensez à vous! Une grosse dose de courage, de soleil et de bisous pour vous tous!



carine 18/06/2010 20:21



Coucou ma belle,


profite bien du soleil et de la baignade car ici niveau temps c'est pas le top!!! Maya a fait la connaissance de Dudu malheureusement  pas vraimt copines!!!aujourd'hui j'ai passé l'aprés
midi avec Coco et nous attendns ton retour qui approche, malheureusement pour la piscine ce sera un peu plus tard mais Eric pourra te préparer un mojito ... On t'embrasse fort à trés bientôt



Ophelie 23/06/2010 13:46



J'espère que vous serez tous là! Oui, oui, pour les mojitos, je prends Eric au mot! Un peu plus d'un mois, dis-lui de s'entraîner, j'en ai gouté pas mal! J'ai hâte de vous voir! Bisous